Zef Zephyr

Durée : 45 min

L'avis du festival

“Jusqu’à la révolution de 1979, une formidable synthèse des rythmes occidentaux et des gammes orientales (et l’inverse) a vu le jour en Iran. C’est cette symbiose et cette émulation artistique que les sept lyonnais de Zef Zephyr viennent nous conter. Et si, à travers leur combo, ils nous montraient le chemin à prendre pour bâtir la société de demain ?”

Présentation

Bal ouvert aux quatre vents

Zef Zephyr a rêvé d’un bal en plein air, cherchant la liberté du vent en extérieur, dans une ambiance ouverte et accueillante… Une plongée dans un voyage musical en Orient.
Notre désir est d’être de plain-pied avec le public, au sein d’une installation légère techniquement. Zef Zephyr joue aussi l’alliance de l’acoustique et de l’amplifié puisque seuls la voix et les claviers sont sonorisés.

Sur une place, le groupe s’installe, propose son univers chaleureux et quelques voiles pour se protéger du soleil et créer une bulle d’intimité collective au cœur de l’espace public. Une jauge d’une centaine de personnes, assises ou debout, en chaussettes, un bal hybride et doux, pensé pour les soirées d’été.

Un courant de découvertes et de métissages

Dès le début l’ambition est de proposer des musiques éclectiques et joyeuses issues des quatre coins du globe. Dans son développement, le groupe a choisi la création collective : goût partagé pour la recherche ethno-musicale, l’écoute, la découverte de ressources culturelles.
Nous avions le désir de proposer un répertoire peu repris dans l’espace public, rare dans la proposition musicale actuelle… et métissé dans son essence même.

Une manière de faire écho à la « Sono Mondiale », défendue par de précieux labels de re-découverte de la musique du monde (Analog africa, Finders Keepers,…).

Les choix du répertoire, s’est rapidement concentré sur ce que le groupe s’appropriait le plus naturellement : les sons d’Orient dans les années 70 et 80, moment de métissage où les chansons traditionnelles de ces pays intégrait partiellement les groove disco, funk,… et l’amour des synthétiseurs.
L’instrumentarium est certes différent mais l’esprit est proche, faisant perdurer l’idée que la musique est en mouvement, en réinvention, poreuse et porteuse de création.

Musique et Dance Floor

Le set trouve son équilibre entre chansons pop iraniennes (du Nord) au langage imagé et lyrique, chants plus traditionnels et entrainants d’Iran (du Sud), quelques chants turcs plus festifs et cuivrés, et des morceaux de Somalie dont la couleur africaine repose sur une transe, une musique cyclique qui prend le temps de s’installer dans la danse.

La recherche des sons et de leur texture est portée par les claviers. C’est la couche de paillettes nécessaire à cette tapisserie sonore, des nappes haut perchées parfois, des leads acidulés souvent, des sons psychédéliques, kitsch & cheap suggérant la danse, l’aérien, la légèreté…

Une batterie tentaculaire tenue par un duo de percussionnistes semblable à des frères siamois. Quatre bras en polyrythmie, qui battent de concert pour apporter l’énergie et la transe au spectacle.
Zef Zephyr est résolument cuivré. Trombone, trompette, soubassophone, l’alchimie de leur alliage donne vie a des thèmes puissants, des contres-chants ornementés, des solos inspirés et des lignes de basse enveloppantes.

Leur souffle dialogue avec celui de la chanteuse dont la voix exprime un large horizon d’émotions. Riche d’une pluralité de langues et de cultures, le chant est chaleureux, vibrant et généreux.

Vidéo

Horaires & lieux

Samedi 04 juin :
16h15 – Place aux fleurs
20h30 – Place aux fleurs
22h45 – Fleur de sel (Fanfares du soir bonsoir)

Dimanche 05 juin :
14h45 – Place aux fleurs
19h15 – Place aux fleurs

Crédits

Chant : Clarisse Piroud

Claviers : Fabien Soletti

Percussions : Léo Delay

Percussions : Julien Delooz

Soubassophone : Achille Autin

Trombone : Florian Tillard

Trompette : Matthieu Guyader

Liens utiles

Cirque & Fanfares c’est depuis dix éditions un rendez vous incontournable pour les arts du cirque et la musique de rue. A l’origine présenté comme un diaporama des musiques de rue du monde entier, le festival s’est mué en un mélange exigeant entre les différentes disciplines artistiques musicales et circassiennes.